Zooms

Les médias réinventent leurs modèles économiques sur le web


05/03/2016
Océane Laze

En 2016, plusieurs nouvelles pratiques de financement des médias sur Internet devraient voir le jour ou se développer. Selon Reuters, qui a dévoilé ses prédictions quant aux pratiques des médias et du journalisme pour l’année à venir, le micropaiement et le crowdfunding devraient faire partie de ces nouveaux modèles économiques.



Crédits : 401(K) 2012
Crédits : 401(K) 2012
Dans ses prédictions pour 2016, Reuters s’est entres autres concentré sur Adblock Plus et ses conséquences pour les médias présents sur le web. La présence du bloqueur de publicités obligeraient les médias à ruser, en développant des modèles économiques  novateurs, en opposition à une économie traditionnelle basée sur la publicité et l’abonnement. Il serait question de modèles participatifs, repensés pour mieux fidéliser les lecteurs, leur laisser plus de choix. Reuters cite entre autres la maison d’édition allemande Axel Springer et le pure player allemand Krautreporter, qui ont respectivement eu recours au micropaiement et au crowdfunding. Mais comme l’expliquent ces derniers, ils n’ont pas recours à ces modèles économiques innovants en raison d’Adblock Plus, comme peut le sous-entendre Reuters.

Le micropaiement en pleine expansion

Comme d’autres pratiques, le micropaiement s’est tout d’abord adressé aux joueurs de jeux vidéo, avant d’intéresser les médias. C’est en 2015 qu’Axel Springer SE s’est développé dans le système des micropaiements. Connue pour se battre férocement contre le bloqueur de publicité, le choix de la maison d’édition de s’orienter vers le micropaiement « n’a rien à voir avec Adblock », comme l’a déclaré son responsable en finances, marketing et modèles publicitaires, Michael Schneider, sans donner plus de détails. Quoiqu’il en soit, Axel Springer SE est en avance sur ses pairs : durant le courant de l’année dernière, il s’est associé aux entreprises allemandes Pocketstory et iKiosk, qui proposent des achats à l’article ou au numéro, et à l’application  américaine Readly, qui, contre une somme fixe mensuelle, donne libre accès à un choix de magazines et journaux.

Continuant sur sa lancée, le groupe Axel Springer, mise désormais sur Blendle, une start-up créée par les néerlandais Alexander Klöpping et MartenBlankesteijn, qui la qualifient d’ « Itunes de la presse ». Le principe de Blendle est de payer un article à l’unité pour environ 20 centimes, sans avoir besoin de s’abonner, ou d’acheter un journal entier, dont le contenu dans son ensemble n’est pas toujours intéressant pour le lecteur. Le public visé par Blendle est principalement les jeunes, grands consommateurs d’Internet et souvent réticents à acheter un journal complet, surtout dans sa version papier.

En 2014, le groupe de presse allemand ainsi que le New York Times ont investi dans cette application, pour un somme totale, selon Alexander Klöpping, d’environ 3millions de dollars. L’application compte déjà 500 000 utilisateurs aux Pays-Bas (son premier pays d’apparition en 2014) et en Allemagne, où il est arrivé en septembre 2015. La prochaine destination de Blendle sera les États-Unis, qu’il s’apprête à conquérir au printemps.

Le crowdfunding, une économie participative

En 2016, le crowdfunding sur Internet est déjà connu,  mais il concerne le financement de projets ou le lancement de start-ups plutôt que la presse. Le site lesechos.fr, qui a recensé les dix plus grands projets de crowdfunding en 2015, montre cette réalité : jeu de rôles, Téléthon et série télévisée sont sur le haut du podium, et le crowdfunding pour la presse n’arrive qu’en cinquième position, avec la campagne d’@rrêt sur Images. Cependant, celle-ci ne représente pas réellement un modèle économique. En effet, cette campagne a été menée pour aider le site, contraint de verser 540 000 euros au fisc en raison de son prix d’abonnement et de TVA trop bas. Cependant, le crowdfunding pour la presse se développe, et devrait s’intensifier en 2016 selon Reuters.

Le Krautreporter, magazine en ligne allemand cité dans le rapport de Reuters, a choisi de faire appel au crowdfunding en 2014,  principalement pour préserver son indépendance. Comme l’expliquent les journalistes du Krautreporter, magazine qui se revendique indépendant, apolitique, misant sur l’analyse de l’actualité, cette collecte de fonds qui a réuni plus de 15 000 participants lui permet de fonctionner « sans publicités et de ne dépendre d’aucune maison d’édition ». Grâce à cette aide financière des internautes et un abonnement à 5 euros par mois, le Krautreporter peut assurer sa pérennité financière et se concentrer sur ce qu’il juge le plus important : l’information et son analyse. « Pourquoi pensons-nous que le Krautreporter ait besoin de soutien financier? Car pour certains médias, le nombre de clics est devenu plus important que les sujets à traiter. Car personne ne peut avoir une vision générale de ce qu’il se passe, si on ne leur explique le monde dans lequel on vit qu’à coups de notifications. Car nous pensons tous que la publicité est énervante », peut-on lire sur le site du magazine web.

Ces nouveaux modèles ne sont donc pas seulement utilisés pour contourner les bloqueurs de publicité,  mais ils sont tout de même étroitement liés. En effet, si les médias sur le web développent de nouveaux systèmes de financement qui ne sont pas basés sur la publicité, Adblock n’aura plus lieu d’être.  Plutôt que d’adapter leur modèle économique, certains médias, comme Le Monde ont adopté la solution du native advertising, cette publicité intégrée sous forme de contenu rédactionnel, également perçue comme une grande tendance possible pour 2016. 
 

Lu 671 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Mars 2017 - 10:13 Brut, un média 2.0


Nouveau commentaire :
Twitter






Derniers tweets
Plus que 10 jours pour s'inscrire au concours d'entrée @EJDGrenoble ! Pour pratiquer les nouveaux formats, mais aussi les interroger!
Vendredi 14 Avril - 09:05
RT @david_unal: La team @EJDGrenoble sur le retour de Perugia. Fin du @journalismfest. C'était grandiose! #ijf17 https://t.co/i7Zv86UERW
Dimanche 9 Avril - 18:39
Merci de nous avoir suivi cette semaine à #ijf17! D'autres articles et vidéos à venir: trolling, sur la protection… https://t.co/dmh2TuzqfJ
Dimanche 9 Avril - 18:37