Zooms

Zombie, l’algorithme qui donne une seconde vie aux articles


16/03/2017
Romain Chevalier

Le Temps s'apprête à développer un algorithme, nommé Zombie, destiné à identifier parmi tous les articles déjà publiés par un site, lesquels republier et à quel moment leur donner une seconde vie. L’application sera en open-source, donc réutilisable librement et gratuitement par d’autres éditeurs de presse.



L'application Zombie sera capable de définir automatiquement les meilleurs articles postés sur le site internet du média et de conseiller les journalistes sur le moment le plus pertinent pour republier ces bons contenus.
L'application Zombie sera capable de définir automatiquement les meilleurs articles postés sur le site internet du média et de conseiller les journalistes sur le moment le plus pertinent pour republier ces bons contenus.
La disparition d’un article pertinent, dans les abysses d’un site est toujours un déchirement pour le journaliste. Mais ce sentiment ne sera bientôt plus qu’un lointain et mauvais souvenir. En effet, le quotidien suisse Le Temps, bénéficiaire de la Digital News Initiative (fonds européen pour financer l’innovation dans le secteur des médias) à la hauteur de 45 000 euros, va développer un algorithme dans les prochains mois.

Prénommée Zombie, cette application sera capable de définir automatiquement les meilleurs articles postés sur le site internet du média en question et de conseiller les journalistes sur le moment le plus pertinent pour republier ces bons contenus. L’objectif : offrir une seconde vie aux articles et ainsi toucher une nouvelle audience. « Zombie ne remplacera pas les journalistes et ne favorisera pas non plus les papiers ‘à clics’ avec des petits chats dedans », développe Jean Abbiateci, rédacteur en chef adjoint au numérique au Temps, sur le site internet du journal suisse.
                                                                                                                   
Suppléer la mémoire des journalistes
Les médias mettent en ligne chaque jour plus d’une cinquantaine d’articles sur leurs sites. Si certains papiers ont de la valeur seulement le temps d’un événement ou d’une manifestation, d’autres peuvent rester pertinents, plusieurs jours, plusieurs mois, voire même plusieurs années après. Parmi eux, on peut prendre pour exemple des portraits de personnalités, un éclairage sur l’accueil des migrants en France, ou encore un reportage sur les personnes qui agissent en faveur de la déradicalisation. On parle alors d’articles dits « evergreen. »

« Au moment de leur publication, ces evergreen sont très appréciés par nos lecteurs. Ils sont longuement lus par nos internautes et ils sont partagés et commentés sur les réseaux sociaux », poursuit Jean Abbiateci. Mais l’actualité faisant foi, ces articles, reportages finissent par se perdre dans les abysses des sites de médias. Ils deviennent alors difficilement visibles pour les internautes, accessibles essentiellement depuis les moteurs de recherche à partir de tags. Certes en cas de décès d’une personnalité, comme par exemple Fidel Castro, les médias republient des anciens papiers. Mais ce système, qui se base uniquement sur la mémoire de l’équipe rédactionnelle ne peut fonctionner qu’en cas d’actualité forte. Aucun journaliste ne peut se souvenir des quelques milliers de contenus postés chaque année sur le site internet de son média. C’est à ce niveau-là que l’algorithme intervient.

Comment ça fonctionne ?
La combinaison des données récupérées sur ChartBeat et Google Analytics, permet actuellement au site du Temps de mesurer son audience numérique : partages sur les réseaux sociaux, temps de lecture, historique de l’audience… Le mixage de ces données donne un score de pertinence à chacun des contenus du média suisse. À noter que le nombre de clics n’est pas pris en considération dans ce score. Ensuite, grâce à des outils d’analyse sémantiques, l’algorithme Zombie identifie les lieux, les événements mais aussi les personnalités mentionnées dans l’article. Ces deux paramètres permettent de constituer une base de données d’articles evergreen, éventuellement pertinents à republier. Parallèlement à cela, l’application récupère, plusieurs fois par jour, les sujets forts de l’actualité sur les plateformes Google News, Google Trends ainsi que Trending Topics.

En fonction des thèmes identifiés, Zombie permettra de fouiller la base de données des evergreen pour voir si certains contenus correspondent à ces actualités. Si c'est le cas, l’algorithme alertera la rédaction grâce à un mail quotidien, composé des suggestions du jour, mais aussi par des alertes en temps réel via l’application Slack. Prévenus, les rédacteurs en chef et community managers pourront juger s’il est intéressant ou non de « reposter » un article sur le site ou sur les réseaux sociaux.
À noter que le code informatique de l’algorithme sera en open-source, ce qui signifie qu’il pourra être librement et gratuitement réutilisé par d’autres éditeurs de presse.


Lu 22 fois
Notez




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Mars 2017 - 10:13 Brut, un média 2.0


Nouveau commentaire :
Twitter